Expériences

La participation aux expériences culturelles japonaises rendra votre séjour au Japon plus impressionnant. Les expériences culturelles que je peux organiser sont les suivantes. Si vous le souhaitez, veuillez m’indiquer l’expérience que vous voulez faire avec le formulaire de contact. Vous pouvez associer l’expérience choisie avec une demi-journée ou une journée de visite guidée. Dans ce cas, je vous accompagne en tant qu’interprète. Les frais pour l’expérience sont à votre charge.

La cérémonie du thé, sado

La cérémonie du thé est l’essence de l’art japonais. C’est l’art de préparer et de servir le thé vert en poudre, matcha aux invités selon les règles traditionnelles de la courtoisie.

Après les instructions de votre hôte (hôtesse), vous préparez vous-même votre thé avant de le déguster. Goûtez une ambiance raffinée et sereine créée dans la cérémonie.

Tarifs
L’expérience en groupe : 2 500 yens par personne
L’expérience privée à partir de 2 personnes : 4 500 yens par personne
Durée 

Environ 45 minutes

L’arrangement floral japonais, ikebana

Ikebana est l’art d’arranger et de composer des fleurs et des plantes de saison. C’est aussi un art de l’espace en associant le tracé des fleurs et l’espace. Après les instructions de votre professeur, vous arrangez vous-même des fleurs. Vous trouverez la différence entre ikebana et l’arrangement floral occidental.

Tarifs
L’expérience pour plus de 2 personnes : 5 600 yens par personne (taxe non comprise)
L’expérience privée : 7 600 yens (taxe non comprise)
Durée
Environ 1 heure

La calligraphie japonaise, shodo

Shodo est l’art de former les caractères de l’écriture au pinceau et à l’encre de Chine. Les calligraphies réalisées d’un pinceau souple flattent les yeux. Elles reflètent aussi l’état d’esprit de leur auteur.

Tarifs
L’expérience pour plus de 2 personnes : 3 600 yens par personne (taxe non comprise)
L’expérience privée : 5 600 yens (taxe non comprise)
Durée
Environ 1 heure

La voie de l’encens, kodo

Kodo est l’art d’apprécier avec un esprit calme et paisible les senteurs exhalées par des bois parfumés brûlés. C’est un jeu profond et élégant unique au Japon. Vous pourrez « écouter » et comparer les senteurs qui se dégagent des bois parfumé brûlés précieux tels le kyara, le santal, etc.

Tarifs
L’éxpérience d’ « écoute » de senteurs, monko : 1 500 yens
Durée
Environ 50 minutes

La création des pâtisseries traditionnelles japonaises, wagashi

Avec une pâte de haricots rouges sucrée ou un gâteau de riz, wagashi sont préparés minutieusement aussi bien pour leur apparence que pour leur goût. Les sensations des saisons sont exprimées dans wagashi. Après l’expérience de la création de wagashi, vous pourrez déguster l’une de vos créations avec un thé vert en poudre, matcha.

Tarifs
L’expérience de la création de 4 wagashi (3 sortes) : 2 000 yens (taxe non comprise)
Durée
Environ 60 à 90 minutes

Le pliage du papier, origami

Origami est l’art de créer différentes formes, animaux ou plantes, en pliant des feuilles de papier carrées. La forme de pliage la plus célèbre est la grue. Origami exprime la créativité unique japonaise.

Tarifs
L’expérience pour plus de 2 personnes : 3 600 yens par personne (taxe non comprise)
L’expérience privée : 5 600 yens (taxe non comprise)
Durée
Environ 1 heure

La céramique Kiyomizu, kiyomizuyaki

La céramique Kiyomizu, kiyomizuyaki est l’un des artisanats traditionnels représentatifs de Kyoto. Les travaux de kiyomizuyaki sont d’une extrême variété avec les couleurs et les dessins élégants. À l’origine, kiyomizuyaki était fabriqué aux alentours du temple Kiyomizu-dera. Le nom kiyomizuyaki provient de cette histoire. Aujourd’hui, la plupart des ateliers de kiyomizuyaki se trouvent dans le parc industriel Kiyomizuyaki-danchi. Si on réserve à l’avance, il est possible de visiter certains ateliers et d’y faire l’expérience du modelage avec les mains.

La teinture à l’indigo, aizome

Des plantes contenant l’indigo qui est une matière colorante poussent à l’état sauvage partout dans le monde. L’histoire de la teinture à l’indigo au Japon remonte au VIIIème siècle. Un cordon de soie utilisé à l’occasion de la cérémonie pour insuffler un esprit au Grand Bouddha de Nara aurait été teint à l’indigo. La teinture à l’aide de feuilles de renouée des teinturiers (tadeai en japonais) séchées et fermentées s’est répandue au Japon. La couleur bleu de cobalt est autrement appelée « bleu japonais ». La préfecture de Tokushima est renommée pour sa teinture à l’indigo. Autrefois, la renouée des teinturiers était aussi cultivée à Kyoto, surtout aux alentours du temple To-ji pour teindre les vêtements ainsi que pour être utilisée comme médicament. Mais l’industrie de la teinture à l’indigo à Kyoto a décliné, durement frappée par l’importation de l’indigo synthétique et de plus, à cause de la pénurie alimentaire pendant la Seconde Guerre mondiale, les champs de renouée des teinturiers ont été utilisés pour la culture de la patate douce. Et pourtant, la culture du tadeai a repris dans la ville de Kameoka située au nord-ouest du centre-ville de Kyoto en 2015. Dans l’atelier de teinture, Kyoto Hozuai Kobo qui a fait revivre la culture du tadeai, on peut participer à une séance de pratique de teinture à l’indigo.

Tarifs
L’expérience de la teinture à l’indigo : 1 000 yens (un mouchoir de coton) 2 000 yens (un foulard de soie)
Durée
Environ 40 minutes