Quartier Sud

L’arcade Shinsaibashi-suji

Arcade Shinsaibashi-suji

Cet arcade d’environ 580 mètres de long se situe en parallèle à l’est de l’avenue Midosuji connue pour des ginkgos plantés en ligne. Vous trouverez non seulement les vieux magasins mais aussi les boutiques de dernière mode dans ce quartier commerçant traditionnel.

Autour du canal Dotonbori

Canal Dotonbori

C’est le quartier de divertissement le plus renommé à Osaka. La foule au dialecte fort et bruyant, les nombreuses enseignes lumineuses, les plats délicieux… Tout ce qui est représentatifs d’Osaka y est condensé. Je suis originaire d’Osaka et j’y ai vécu pendant une trentaine d’années. Certes, on n’y retrouve pas toujours la modestie ou la sobriété qui symbolise le sens esthétique japonais, mais ce quartier demeure quand même un endroit nostalgique et spécial pour moi.

Enseigne, Glico Man

 

Grande roue

 

Enseigne d’un crabe

 

Enseigne de poisson globe

Ce sont les enseignes géantes qui se font remarquer à Dotonbori. L’enseigne de l’athlète les bras levés appelé Glico Man est un symbole du confiseur Ezaki Glico. L’histoire de cette enseigne date de 1935. Le modèle actuel est illuminé par des LED et son arrière-plan change régulièrement. En diagonale, une grande roue de forme ovale sera visible. Elle fonctionne et sert d’enseigne à un grand magasin de vente au rabais, Don Quijote. L’enseigne représentant un crabe aux pinces mobiles se trouve sur la façade d’un restaurant de crabe, Kani Doraku. Vous trouverez aussi à proximité un grand lampion flottant de poisson. C’est l’enseigne d’un restaurant de poisson-globe, Zuboraya. La vue de ces nombreuses enseignes excentriques flattera sans aucun doute vos yeux. Je vous parlerai aussi des anecdotes concernant les enseignes de Dotonbori.

La ruelle Hozen-ji Yokocho

Ruelle Hozen-ji Yokocho

 

Statue couverte de mousse

Cette ruelle pavée à l’atmosphère charmante se trouve au sud de Dotonbori. Il y a une rangée de petits restaurants et de bars. Les boutiques foraines de l’enceinte du temple Hozen-ji se sont développées et ont formé cette ruelle. Elle a été détruite par le bombardement aérien avec le temple et a ensuite ressuscité en tant que quartier populaire. Vous trouverez une statue verte devant un brûle-parfum. Elle est entièrement couverte de mousse, mais pourquoi ?

En face de la ruelle Hozen-ji Yokocho, il y a un petit musée d’estampes japonaises, ukiyo-e. Les estampes réalisées principalement à Osaka de la fin de l’ère Edo au début de l’ère Meiji, kamigata ukiyo-e y sont exposées. La plupart d’entre elles sont des images d’acteurs du théâtre kabuki de Dotonbori, qui était appelé autrefois Broadway du Japon.

La galerie Doguya-suji

Galerie Doguya-suji

 

Lampions

 

Qu’est-ce que c’est ?

Environ 50 magasins spécialisés dans les ustensiles de cuisine à la fois professionnels et domestiques s’alignent sous cette arcade. Il sera agréable d’y flâner. Il se peut que vous trouviez quelques articles qui feront votre affaire. Cette galerie abonde de trouvailles.

Le marché Kuromon

Marché Kuromon

 

Poissons et coquillages

Surnommé « la cuisine des habitants d’Osaka », il y a un va-et-vient incessant dans ce marché. Sous l’arcade d’environ 600 mètres de long, des poissons, des coquillages, des légumes ou des fruits de saison sont mis à l’étalage. Comme les cuisiniers professionnels y viennent également à la chasse aux aliments pour leurs plats, la qualité des aliments offerts par ce marché est garantie.

Le théâtre national de marionnettes

Connaissez-vous le bunraku, théâtre de marionnettes ? Le bunraku est un art de la scène traditionnel japonais inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. C’est à Osaka que le bunraku a vu le jour à la fin du XVIIème siècle. Chaque marionnette est interprétée par trois manipulateurs. Remarquez l’expression des sentiments délicats des marionnettes.

Théâtre de marionnettes