Himeji

La ville de Himeji se situe à une heure de train de la ville d’Osaka. Certes, Himeji est une petite ville, mais elle est un des sites incontournables à visiter. Ce qui rend cette ville célèbre dans le monde, ce n’est rien d’autre que le château de Himeji, considéré comme le plus beau château du Japon. Après sa visite, que direz-vous de goûter une des spécialités de Himeji, le plat de congre, anago ?

Le château de Himeji

Aigrette blanche

Le château de Himeji dont l’origine remonte au XVIIème siècle est bien visible depuis la gare de Himeji. La vue de ce majestueux château est très impressionnante. Savez-vous qu’il est le premier site du pays inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, comme le temple Horyu-ji ? Il existe de nombreux beaux châteaux dans le monde, dont la plupart sont des constructions en pierre ou en brique. Je pense que la beauté du château de Himeji, à l’architecture en bois, est spéciale et incomparable. Sa silouette élégante, blanchie à l’enduit à base de chaux shikkui  rappelant une aigrette en vol, lui a valu le surnom « d’aigrette blanche ». J’entend parfois des impresssions négatives sur le château de Himeji, du type : « L’extérieur est impressionnant par sa grandeur et sa blancheur, mais l’intérieur est décevant, parce qu’il est totalement vide ». On se laisse facilement tromper par son apparence gracieuse, rappelant un palais. Mais le château de Himeji est une forteresse construite à des fins militaires. Il ne prétend pas être un palais splendide tel que le château de Versailles. Son donjon principal, tenshu, dans lequel il est permis d’entrer, n’est pas une résidence de châtelain, mais un bastion final en cas d’attaque. Lorsque vous visitez le château de Himeji, observez les défenses variées qu’il présente. Si vous deviez l’envahir, quelle tactique choisiriez-vous ? Dans le labyrinthe des chemins donnant sur le donjon principal, vous conviendrez que ce château est vraiment une fortresse imprenable.

Je décris ses défenses principales.

Meurtrières

Vous trouverez des troux de forme circulaire, triangulaire, carré ou rectangulaire dans les murs d’enceinte. Ce sont des meurtrières, sama conçues pour tirer sur les envahisseurs au fusil ou à l’arc. Regardez par leur large ouverture. Leur fenêtre de tir est étroite. Il y avait autrefois plus de 3 000 meurtrières, dont un tiers est encore visible.

Mâchicoulis

Remarquerez-vous les fentes aux coins du rez-de-chaussée du donjon principal ? Malgré l’apparence décorative, ce sont en fait des mâchicoulis conçus pour lâcher des pierres ou tirer sur les envahisseurs qui s’approchent du donjon principal en montant son rempart.

Comme un labyrinthe

Le château de Himeji comptait à l’origine plus de 80 portes. Il reste aujourd’hui 21 portes dont 13 sont nommées selon iroha, l’équivalent japonais de l’ordre alphabétique. Comme le donjon principal est bien visible après la première porte, il semble proche. En effet, la distance à vol d’oiseaux entre la première porte et le donjon principal n’est que d’environ 140 mètres. Mais son raccourci se trouve à l’angle morte et si on passe par ces portes par ordre, on doit parcourir plus de 300 mètres. Certaines portes sont très étroites. Certaines sont munies de tourelles de garde pour attaquer. Il n’est pas facile du tout de progresser. De plus, le chemin y est sinueux, montant et descendant comme un labyrinthe. Cette structure est conçu pour tromper et démoraliser les envahisseurs du château. Bien sûr, le chemin menant au donjon principal en passant par ces portes est aujourd’hui fléché, mais imaginez que vous soyez en train d’envahir ce château. Pourriez-vous enfoncer ses réseaux de défense sans vous perdre ?

Mur de pierre

Il est intéressant de voir les différents murs de pierre dans l’enceinte du château. Le mur sur la photo est appelé « inclinaison en éventail ». Les pierres taillées y sont entassées et bien serrées. Plutôt que d’utiliser des entassements de pierres naturels, on peut construire des murs plus hauts et escarpés pour repousser l’envahisseur.

Le prix du billet d’entrée du château de Himeji est de 1 000 yens.

 Le billet commun avec le jardin Koko-en à 1 040 yens est recommandé.

Le château de Himeji se situe tout droit au nord en sortant de la gare de JR Himeji (environ 20 minutes à pied).

Les billets numérotés sont distribués aux visiteurs du donjon principal les quelques jours un grand nombre de visiteurs est attendu. Si vous vous contentez de visiter l’intérieur du château à l’exception du donjon principal, vous n’aurez pas besoin de prendre ces billets.

On se déchausse et on met des pantoufles pour visiter le donjon principal. Les escaliers y sont étroits et raides. Faites attention de ne pas tomber.  

Le jardin Koko-en

 

Jardin

Après la visite du château, si on allait faire une petite promenade dans le jardin japonais Koko-en d’à côté ? C’est un jardin créé sur les vestiges de la résidence secondaire du seigneur féodal de Himeji. Vous pourrez y découvrir neuf jardins charmants. Chacun a un thème différent : le jardin avec un étang, le jardin des ruisseaux, le jardin des bambous, le jardin des pins, etc. S’y balader est très reposant.

Le prix du billet d’entrée du jardin Koko-en est de 300 yens.

Le billet commun avec le château de Himeji à 1 040 yens est recommandé.